Mettez fin au fouillis

Évaluation :  [Glissez votre souris sur les étoiles]
Taille du texte Imprimer
Regardez autour de vous. Nous sommes tous entourés d'objets. Mais si ces objets viennent à prendre le dessus sur notre vie, il peut être temps de lâcher prise. Voici comment reconnaître un problème d'accumulation d'objets et ce qu'on peut faire pour y remédier.

L'amassement compulsif se présente sous diverses formes. Certaines personnes ne peuvent s'empêcher d'accumuler des papiers (comme des journaux, des magazines ou même des publipostages), des livres, des vêtements ou encore des contenants (par exemple, des boîtes). D'autres conservent de la nourriture (même des aliments moisis) ou des déchets, ou encore adoptent beaucoup trop d'animaux (des chats, par exemple).

Peu importe ce qui est collectionné, dans l'amassement pathologique, le résultat est le même : les objets ont une emprise sur votre vie.

Collectionner ou accumuler

Les collectionneurs éprouvent de la fierté à l'égard de leur collection. Les objets de collections sont souvent disposés dans une vitrine, ou encore rangés consciencieusement de façon à les préserver. Les collectionneurs peuvent faire partie d'un club ou d'une association et partager leur intérêt avec d'autres collectionneurs. Les personnes qui accumulent les choses de façon excessive, en revanche, sont bien différentes.

L'amassement compulsif consiste à accumuler et à garder. Bien que les preuves physiques montrent que les accumulateurs compulsifs sont incapables de jeter, une partie du problème réside aussi dans leur incapacité à arrêter d'acheter ou d'acquérir de nouvelles choses. En conséquence, la situation ne fait que s'aggraver.

Les personnes qui ont un trouble lié à l'amassement pathologique peuvent présenter différentes caractéristiques, notamment :

  • Les articles qu'elles accumulent n'ont que peu de valeur, voire aucune. Par exemple, de vieilles listes d'épicerie, des boîtes de conserve vides, de la ficelle, des étiquettes de prix, des ampoules grillées ou des meubles (souvent inutiles).
  • Le fouillis les empêche de mener une vie saine. Parfois, le désordre est tel qu'il peut bloquer l'accès à une chambre, à la salle de bain ou à la cuisine, ou l'encombrer complètement, faisant en sorte qu'il est difficile ou même impossible d'avoir une bonne nuit de sommeil, de faire sa toilette ou de cuisiner de façon normale ou sécuritaire.
  • Leur maison devient dangereuse. Des piles de papiers à proximité d'une fournaise, d'une cuisinière ou d'un radiateur peuvent poser un risque d'incendie. Les sorties de secours peuvent être bloquées et, dans certains cas, un encombrement excessif peut empêcher des techniciens d'atteindre un appareil ou un évier pour le réparer.
  • Elles s'isolent. Les accumulateurs compulsifs peuvent éprouver de la honte quant à l'état de leur maison et être réticents à laisser les gens y entrer; certains ont le sentiment d'être incompris.
  • Les accumulateurs pathologiques ne peuvent tout simplement pas lâcher prise. Souvent, le simple fait de suggérer de jeter quelque chose peut causer de la colère ou de l'anxiété.

Quand il est temps d'obtenir de l'aide

Que les cas d'amassement compulsif soient légers ou graves, il y a possibilité d'obtenir de l'aide.

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez souffrez d'amassement compulsif, vous pouvez faire quelque chose. Parlez à votre professionnel de la santé pour déterminer si vous devriez consulter un professionnel de la santé mentale. Vous pouvez aussi effectuer une recherche à l'aide du mot « amassement » dans la section Chercher du soutien.

Bien que le traitement de l'amassement compulsif puisse prendre du temps, sachez qu'il y a toujours de l'espoir. Et si vous pensez qu'il est trop difficile de faire face à votre problème, essayez cet exercice de visualisation pour vous aider à trouver la force intérieure dont vous avez besoin.


 

Références
  • Canadian Psychological Association, Obsessive-compulsive disorder, site web
  • Friends for Mental Health, Compulsive hoarding (Quebec Obsessive Compulsive Disorder Foundation), site web
  • Mayo Clinic, Hoarding, site web
  • MedBroadcast, Compulsive hoarding, site web
  • Obsessive Compulsive Foundation, Questions and answers about hoarding, site web
  • WebMD, When people hoard, site web

Vous voulez être informé des conseils et des outils les plus récents? Abonnez-vous à notre bulletin électronique!

Le contenu de Plusquedesmedicaments.ca est mis à jour deux fois par semaine. Abonnez-vous à notre bulletin électronique pour obtenir toute l'information sur les nouveautés publiées sur le site. Deux fois par mois, vous recevrez un bulletin électronique d'information contenant un aperçu des quatre articles qui ont été publiés au cours des deux semaines précédentes.

Le site Plus que des médicaments ne divulguera pas votre adresse de courriel, ni ne l'utilisera à des fins autres que celle de vous envoyer le bulletin.