Composer avec le stress d’un divorce ou d’une séparation

Évaluation :  [Glissez votre souris sur les étoiles]
Taille du texte Imprimer
La décision que prend un couple de se séparer ou de divorcer peut avoir un effet dévastateur sur le bien-être émotionnel. Si des enfants entrent en ligne de compte, le stress qui émane de la situation peut même avoir des répercussions sur leur estime d'eux-mêmes. Voici quelques conseils pour réduire ce stress – tant chez vous que chez vos enfants.

La séparation ou le divorce, même à l'amiable, est l'un des défis de la vie les plus difficiles à relever et il génère une dose importante de stress. L'éventail des émotions ressenties peut varier de la colère à l'anxiété en passant par un sentiment d'insécurité et d'incompétence. Si vous avez des enfants, vous ressentez peut-être que vous avez manqué à vos devoirs envers eux ou que vous êtes un parent indigne. Sachez qu'éprouver ces sentiments fait partie du processus normal de la rupture.

Vous pouvez cependant suivre certains conseils qui vous aideront, vous et vos enfants, à gérer le stress de la séparation.

  • Ne traversez pas cette période en solitaire. Nous avons tous besoin de soutien émotionnel pour combattre le sentiment d'isolement et même la dépression. En plus de vous prévaloir de l'aide juridique nécessaire, demandez l'appui de membres de la famille ou d'amis en qui vous avez confiance — en évitant de vous appuyer sur vos enfants — dans les moments où la colère et la frustration bouillent et doivent être exprimées. Vous pouvez également vous joindre à un groupe de soutien de votre communauté afin de tirer des leçons de l'expérience des autres. Cherchez les mots clés « parent » (pour les groupes destinés aux parents uniques) ou « stress » dans la rubrique On peut aller chercher du soutien.
  • Aidez vos enfants à guérir. Vos enfants ont besoin de se sentir aimés et acceptés – particulièrement durant cette période difficile. Dissipez leurs craintes par des mots (comme en leur expliquant que même si la famille change, ils ont encore deux parents qui les aiment et sont là pour eux) et des gestes rassurants (en passant du temps avec eux et en étant encore plus affectueux lorsqu'ils en ont besoin). N'oubliez pas que les enfants prennent modèle sur leurs parents; faites donc attention aux paroles prononcées ainsi qu'aux actes posés lorsque les enfants sont avec vous.
  • Hiérarchisez vos décisions. Il y a certaines décisions qui doivent être prises dès maintenant plutôt que d'attendre – comme de trouver un nouvel endroit où vivre ou, peut-être, un emploi. Cependant, d'autres décisions pourront être mises sur la glace jusqu'à ce que la poussière soit retombée, comme de changer de carrière ou de recommencer à sortir en amoureux. Sachez reconnaître les décisions qui pressent, mais laissez-vous du temps pour prendre celles qui peuvent attendre.
  • Restez le plus possible fidèle à vos habitudes quotidiennes. Essayez de continuer de suivre votre routine habituelle afin de créer un sentiment de stabilité pour vous-même et vos enfants. Par exemple, si vous allez à la piscine le mercredi soir, continuez à le faire. L'ordre et la continuité aideront à soulager les inquiétudes de vos enfants; ils seront réconfortés de savoir ce qui est prévu à l'horaire du lendemain ou de la fin de semaine.
  • Demeurez en bonne santé. Parfois, un changement dans la vie familiale peut entraîner la modification des habitudes alimentaires, de sommeil et de mise en forme. Sachez que manger sainement, consacrer du temps à l'exercice physique et dormir d'un sommeil réparateur vous apportera l'énergie nécessaire à votre bien-être mental et physique.
  • Prenez les mesures qui s'imposent pour atténuer le stress. Il n'est pas toujours possible d'éviter les facteurs de stress, mais vous pourriez donner un certain répit à votre corps et à votre esprit. Essayez l'exercice pour chasser le stress en 5 minutes, prenez quelques minutes pour respirer profondément ou trouvez un exercice de méditation qui vous convient.
  • Concentrez-vous sur l'avenir. Le moment venu, imaginez votre avenir. Pensez à ce que vous voulez devenir et établissez ce que vous devez faire pour y arriver. Par exemple, si vous rêvez de vivre dans une autre ville, cherchez un emploi et un logis dans cette collectivité et posez les bases qui feront de votre rêve une réalité.
  • Gardez une attitude positive. Ne croyez pas que vous êtes un échec ambulant. Oui, c'est vrai, votre couple n'existe plus, mais vous pouvez faire en sorte de tirer des leçons de cette expérience. Concentrez-vous sur vos qualités et sur votre croissance personnelle. En conservant une attitude positive, l'avenir vous semblera plus lumineux et vous vous tournerez rapidement vers lui.

Obtenez l'aide de professionnels

Personne ne s'attend à ce que vous ou vos enfants viviez le stress d'un divorce ou d'une séparation seuls. Au même titre qu'un avocat ou un conseiller juridique, votre professionnel de la santé peut vous offrir, ainsi qu'à vos enfants, des conseils et des recommandations durant cette période difficile. Certains enfants peuvent même être plus à l’aise de parler de leurs émotions à un conseiller qu’à leurs parents.


 

Références
  • Body and Health, Canada.com, Coping with the stress of divorce, site web.
  • Association canadienne pour la santé mentale, La séparation et le divorce, site web.
  • Help Guide, Children and divorce, Helping your kids cope with the effects of separation or divorce, site web.
  • Agence de la santé publique du Canada, Promotion de la santé mentale, Publications, Parce que la vie continue... Aider les enfants et les adolescents à vivre la séparation et le divorce – Section 1, Être parent durant la séparation et le divorce, site web.

Vous voulez être informé des conseils et des outils les plus récents? Abonnez-vous à notre bulletin électronique!

Le contenu de Plusquedesmedicaments.ca est mis à jour deux fois par semaine. Abonnez-vous à notre bulletin électronique pour obtenir toute l'information sur les nouveautés publiées sur le site. Deux fois par mois, vous recevrez un bulletin électronique d'information contenant un aperçu des quatre articles qui ont été publiés au cours des deux semaines précédentes.

Le site Plus que des médicaments ne divulguera pas votre adresse de courriel, ni ne l'utilisera à des fins autres que celle de vous envoyer le bulletin.