Comment gérer sa colère

Évaluation :  [Glissez votre souris sur les étoiles]
Taille du texte Imprimer
Il n’y a rien de mal à être en colère, ni à le faire savoir aux autres. En fait, exprimer sa colère est un comportement sain qui constitue l’une des étapes nécessaires de la résolution de conflits. Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

La plupart des gens ont tendance à refouler leur colère et à souffrir en silence. Or, c’est probablement la pire chose à faire. « La colère est une émotion normale et naturelle qui peut aller de la frustration à la rage extrême, mais si elle n’est pas gérée, elle peut mener à la violence et aux comportements abusifs, explique Antoinette Giacobbe, psychothérapeute et conseillère de vie. Le pire avec la colère, c’est quand on ne l’exprime pas. Plus on la refoule, plus elle peut devenir dommageable pour la santé. »

Découvrez l’émotion primaire

Selon Antoinette, la colère est une émotion secondaire qui nous permet d’exprimer nos émotions primaires, c’est-à-dire les raisons pour lesquelles nous ressentons de la colère. Voici certaines émotions primaires qui peuvent déclencher la colère :

  • Tristesse
  • Déception
  • Peur
  • Frustration
  • Inquiétude
  • Anxiété
  • Gêne

Une bonne façon de déterminer la source de sa colère et de reconnaître les éléments qui la déclenchent consiste à formuler ses émotions selon le modèle suivant :
Je me sens __________ quand tu __________ parce que _____________.

Par exemple :
Je me sens frustré(e) quand tu m’interromps parce que ça me fait sentir comme si mes opinions ne comptaient pas à tes yeux.

Ainsi, même si on peut exprimer de la colère lorsque quelqu’un nous interrompt constamment, on peut voir, d’après le modèle ci-dessus, que l’émotion primaire est la frustration – qui se traduit sous forme de colère.

Le fait de formuler ses émotions permet de déceler la vraie raison ou la cause principale de sa colère dans différentes situations. On peut ainsi exprimer ce que l’on ressent au lieu de s’emporter.

Gérez votre colère

Lorsqu’on connaît les éléments qui déclenchent la colère, il devient alors possible de la gérer efficacement. Antoinette recommande les stratégies suivantes :

  • Porter attention aux signaux corporels. La colère peut faire augmenter la tension artérielle ainsi que la fréquence cardiaque et provoquer de la transpiration, des grincements de dents, une impression de serrement dans la poitrine, des tremblements et le sentiment de perdre le contrôle de soi. Plus tôt on détecte ces signaux, plus vite on peut s’efforcer de retrouver son calme. Essayez cet exercice de méditation pour recouvrer votre calme.
  • Faire diversion. Comptez jusqu’à 10 (ou jusqu’à 100, selon ce qui vous convient) ou concentrez votre attention sur une tâche routinière, comme laver la vaisselle ou ranger le placard. Servez-vous de ces distractions pour vous calmer et signaler à votre corps et à votre esprit qu’il est temps de vous libérer du joug de la colère. Vous pouvez aussi essayer de chasser le stress en 5 minutes.
  • Faire une pause. Parfois, la meilleure chose à faire est de s’éloigner de la situation jusqu’à ce que l’on retrouve son calme. Il est toutefois important de revenir plus tard pour régler le problème convenablement.
  • Respirer profondément et se détendre. Vous pourrez ainsi combattre les réactions de stress qui se produisent en vous.
  • Maîtriser ses pensées. Quand on est en colère, on peut avoir des pensées très irrationnelles, et il est important de les maîtriser avant d’agir. Il faut se dire qu’on peut gérer le problème et essayer de demeurer calme et détendu. On peut ensuite chercher l’élément positif dans ce qu’on vient de vivre.
  • Avoir recours à son imagination pour se préparer. Prenez le temps de visualiser la façon dont vous allez faire face au problème et exercez-vous mentalement. Cette stratégie est particulièrement utile pour les problèmes récurrents.
  • Pratiquer l’affirmation de soi. Ne souffrez pas en silence. Agissez de façon responsable et exprimez clairement vos besoins, tout en respectant ceux des autres. Et soyez prêt à trouver une solution mutuellement acceptable.
  • Obtenir l’aide d’un professionnel. Si vous sentez qu’il vous est totalement impossible de maîtriser votre colère, faites une recherche avec le terme « colère » dans la section « Chercher du soutien » du site pour connaître les services offerts dans votre région.

 

Références

Vous voulez être informé des conseils et des outils les plus récents? Abonnez-vous à notre bulletin électronique!

Le contenu de Plusquedesmedicaments.ca est mis à jour deux fois par semaine. Abonnez-vous à notre bulletin électronique pour obtenir toute l'information sur les nouveautés publiées sur le site. Deux fois par mois, vous recevrez un bulletin électronique d'information contenant un aperçu des quatre articles qui ont été publiés au cours des deux semaines précédentes.

Le site Plus que des médicaments ne divulguera pas votre adresse de courriel, ni ne l'utilisera à des fins autres que celle de vous envoyer le bulletin.