Les incontournables d’une trousse de premiers soins

Évaluation :  [Glissez votre souris sur les étoiles]
En collaboration avec : Judith Choquette, pharmacienne
Taille du texte Imprimer
Oups. Vous vous êtes coupé un doigt en tranchant le concombre pour la salade du soir. Avez-vous ce qu’il faut pour soigner votre blessure sur le champ?

« Pour administrer immédiatement les premiers soins en cas de blessure mineure, vous devez avoir les bons outils, affirme Judith Choquette, pharmacienne. La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de grand-chose pour soigner toute une gamme de petits bobos. »

Vous pourriez évidemment acheter une trousse de premiers soins toute prête à la pharmacie, mais Judith Choquette vous prévient qu’une telle trousse pourrait comprendre des éléments que vous n’utiliserez pas ou des pilules et des onguents qui sont près de leur date de péremption.

Elle vous suggère plutôt de vous procurer les éléments suivants, que l’on retrouve facilement à la pharmacie :

  1. Un bon enduit cicatrisant. « Les petits sparadraps — les pansements adhésifs normaux — sont parfaits pour les petites blessures. Alors, gardez-en toujours de toutes les tailles à portée de la main », conseille Judith Choquette. Pour les plus grosses blessures, il est préférable d’utiliser trois couches de protection :
    • Crème ou onguent antibiotique — pour prévenir l’infection de blessures graves et accélérer la cicatrisation.
    • Gaze hydrophile — offerte dans des formes et des dimensions variées.
    • Bande adhésive cutanée — pour garder la gaze en place et protéger la blessure.
  2. Analgésique (tel que de l’acétaminophène). « L’acétaminophène est utile pour atténuer tous les types de douleur, explique Judith Choquette. Pour savoir quoi acheter — surtout si vous avez des enfants — demandez conseil à votre pharmacien. Vérifiez la date d’expiration lorsque vous achetez une grande quantité d’analgésiques. Vous ne voulez pas avoir une grosse bouteille qui sera périmée avant même que vous ayez pu l’utiliser en entier. »
  3. Peroxyde d’hydrogène. Judith Choquette indique que pour la plupart des blessures, il suffit d’un peu d’eau tiède pour bien nettoyer la plaie. « Toutefois, pour les blessures très sales — comme celles qui se produisent à l’extérieur — l’action bouillonnante du peroxyde d’hydrogène peut vraiment aider, affirme-t-elle. Poursuivez en rinçant la plaie avec de l’eau. Si vous et les membres de votre famille ne participez à aucune activité extérieure, vous n’avez pas besoin de peroxyde. »
  4. Compresses d’eau chaude ou froide (en plastique ou en tissu). Gardez-les dans un congélateur, car il suffit de quelques minutes pour les réchauffer, mais il faut beaucoup de temps pour les refroidir. Pour éviter d’abîmer la peau, enveloppez la compresse dans une serviette avant de la placer à l’endroit désiré.
  5. Hydrocortisone (0,5 %). « L’hydrocortisone convient parfaitement aux piqûres d’insectes, précise Judith Choquette. Gardez-en toujours à portée de la main — surtout l’été. » La crème d’hydrocortisone permet de soulager les démangeaisons, les enflures et les rougeurs causées par les piqûres d’insectes.
  6. Alcool à friction. « On ne devrait jamais utiliser de l’alcool à friction pour désinfecter une blessure. Cependant, il peut s’avérer utile pour stériliser des pinces, des ciseaux ou des épingles de sûreté, mentionne-t-elle. Ce ne sera peut-être pas très utile à la maison, mais si vous partez en camping, par exemple, assurez-vous d’inclure de l’alcool à friction, des pinces, des ciseaux ou des épingles dans votre trousse. »

Connaissez vos limites

Si vous n’êtes pas sûr de la façon de soigner une blessure ou une entorse, adressez-vous à votre pharmacien. Il sera en mesure de vous dire quoi faire et de vous indiquer s’il est préférable de consulter un médecin. « C’est aussi une bonne idée de suivre le cours de premiers soins de base donné par la Croix rouge canadienne, surtout si vous avez des enfants, conclut Judith Choquette. La dernière chose que vous voulez faire est de causer plus de mal que de bien. »

Pour trouver le bureau de la Croix rouge canadienne de votre région, tapez « Croix rouge » dans la section On peut aller chercher du soutien du présent site Web.


 

Références
  • Entrevue, Judith Choquette

Vous voulez être informé des conseils et des outils les plus récents? Abonnez-vous à notre bulletin électronique!

Le contenu de Plusquedesmedicaments.ca est mis à jour deux fois par semaine. Abonnez-vous à notre bulletin électronique pour obtenir toute l'information sur les nouveautés publiées sur le site. Deux fois par mois, vous recevrez un bulletin électronique d'information contenant un aperçu des quatre articles qui ont été publiés au cours des deux semaines précédentes.

Le site Plus que des médicaments ne divulguera pas votre adresse de courriel, ni ne l'utilisera à des fins autres que celle de vous envoyer le bulletin.